Iary

Psiadia altissima (DC.) Drake

Production contrôlée et conforme au cahier des charges Nature et Progrès. Cueillette et distillation à Madagascar.

Huile essentielle artisanale et authentique obtenue par distillation à la vapeur des parties aériennes de Psiadia altissima (DC.) Drake

9,00 € en 10 ml  ( soit 90,00 € pour 100 ml )

Sélectionnez un conditionnement :

Quantité :

-
+
 

Ajouter au panier


Huile essentielle artisanale et authentique obtenue par distillation à la vapeur des parties aériennes de Psiadia altissima (DC.) Drake

Lot: APA19SA716

 

Huile essentielle de Iary obtenue par distillation à la vapeur d'eau dans un alambic en inox des parties aériennes de Psiadia altissima. Plantes cueillies et distillées dans les Hautes Terres de Madagascar.

 

Production contrôlée et conforme au cahier des charges Nature et Progrès.

 

Huile essentielle analysée par chromatographie en phase gazeuse par le Service Central d'Analyse du CNRS.

 

Principaux composants analysés en % :

ALPHA PINENE 5,17

SABINENE 5,17

BETA PINENE 45,26

MYRCENE 5,23

PARA CYMENE 1,20

LIMONENE 5,37

CIS BETA OCIMENE 2,96

TRANS BETA OCIMENE 6,41

TERPINOLENE 1,03

ALPHA HUMULENE 1,16

GERMACRENE D 2,41

DELTA CADINENE 0,91

 

© Simon Lemesle, Astérale, contact@asterale.com

Résultat complet de l'analyse par chromatographie disponible sur demande par e-mail.

Toute forme d’utilisation de ce texte doit obligatoirement faire référence à son auteur.

 

 

 

Astérale respecte la législation. Les propriétés des huiles essentielles ne sont donc pas indiquées sur notre site. Nous sommes cependant autorisés à indiquer les propriétés des plantes sans référence aux huiles essentielles et sans posologie. Tirés du « Guide pratique d’une aromathérapie innovante, Simon Lemesle », les textes ci-dessous ont été adaptés à ces exigences. 

 

Iary

Psiadia altissima (DC.) Drake, Dingadingana

 

 

Grand arbuste de la famille des Astéracées commun dans les Hautes Terres de Madagascar. Les jeunes pousses et les fleurs présentent une sécrétion collante.

 

L’arôme du Iary s’apparente à celui de certains conifères tout en étant plus chaud et humide, plus complexe et abouti. L’action respiratoire aussi peut dans une première impression être comparée mais une investigation plus précise indique une identité fort différente.

 

L’emploi du Iary engendre une respiration ample et profonde. Le rythme respiratoire semble plus posé comme apaisé, la sensation d’oxygénation est intense mais maîtrisée. Les propriétés pulmonaires, expectorantes des Conifères sont doublées dans le Iary par un effet régénérant, revitalisant, réparateur d’une bien plus grande subtilité et avec une grande douceur. Ainsi le Iary convient aux terrains respiratoires affaiblis, aux asthmatiques, aux enfants notamment pour les voies respiratoires basses. Elle est complémentaire des huiles essentielles d’Hélichryse femelle ou mâle.

 

Cette douceur se retrouve aussi dans la tolérance cutanée. Elle s’utilise d’ailleurs contre les démangeaisons, pour apaiser un psoriasis en association avec le macérat essentiel de Centella. Son action révulsive peut être mise à profit pour les articulations douloureuses. En olfaction le Iary agit sur le rythme, le temps. Cette plante semble liée au passage, à l’étape, au franchissement. Elle interroge sur son quotidien pour accompagner les prises de décisions, elle assiste les bouleversements de la vie.

 

© Simon Lemesle, extrait du livret " Huiles essentielles et Eaux florales de Madagascar, guide pratique d'une aromathérapie innovante, 4ème édition ".






Voir aussi...